Après quelques recherches aujourd’hui nous avons trouvé une plate-forme participative de design, il s’agit de Brandsupply, il s’agit d’une plateforme rassemblant des designers et des entreprises qui cherchent des designers pour certaines missions d’ordre graphiques, cela inclut donc la création de logo, montage vidéo, design de produits et d’outils de communication.

Cette plateforme permet aux Pme d’accéder à des designers pour des budgets limités dans la mesure où en temps normal, ces entreprises n’auraient pas les moyens, leur modèle fonctionne sur un principe de concours ce qui suggère que pour une demande déposée, le client reçoit 67 créations (67 créations par concours sur leurs sites) et il devra en choisir qu’un et dès lors, 66 graphistes aient travaillé pour rien.

Sans aucun doute avoir 66 concurrents est énorme et le fait de travailler gratuitement pour un prestataire en freelance est impensable, le temps passer sur un projet, c’est du temps perdu et non récupérable. Pour un prestataire j’imagine certainement que ce n’est pas rentable et pour un client examiné 67 propositions doivent être une masse de travail importante. D’autres services de types existent encore fonctionnant sur une base de concours.

Cependant d’autres modèles existent afin d’éviter aux prestataires de travailler pour rien et permettant de réduire la concurrence et rendent plus facile le choix du client. Graphistesonline est une plateforme B TO B de mise en relation dans le domaine du graphisme.

Ces prestataires pour accéder à la plateforme paient une cotisation de l’ordre de quelques dizaines d’euros, ce qui s’avère être rentable pour eux très vite, cette cotisation assure ainsi une cotisation moindre que ce que l’on peut trouver sur les plateformes de concours. Sur Graphistesonline, en moyenne vous avez entre 3 à 5 prestataires en concurrences.

Graphistesonline fournit aussi à chacun des prestataires qui passe par sa plateforme une assurance sur le fait d’être rémunéré pour chaque mission puisque les transactions financières sont directement gérées par Graphistesonline, c'est-à-dire, lorsqu’un prestataire remporte une mission, il lui est demandé de ne pas commencer à travailler sans avoir reçu la confirmation de la plateforme que du côté financier tout était réglé. De l’autre côté la plateforme prend contact avec le client afin de lui demander de verser sur un compte séquestre. La plateforme devient donc tierse de confiance puisque l'est bloqué jusqu’à la fin de la mission. Le but était d’éviter qu’une des 2 parties soit floués, par exemple le prestataire qui prend un acompte et ne livre pas le projet ou le prestataire qui travaille et le client change d’avis à la dernière minute et ne veut donc pas payer le prestataire.